Art Urbain aux enchères

La 9ème édition de la vente d’Artcurial a eu lieu le 3 février dernier. 200 œuvres à vendre et des records battus.

IMG_6096Il y avait foule dans l’hôtel particulier d’Artcurial, pour la vente annuelle d’Art urbain. 350 personnes collectionneurs, galeries et simples amateurs venues voir les œuvres défiler, observer les batailles d’enchères ou acheter. 200 internautes étaient inscrits pour pouvoir participer à la vente.

Ce fut une bonne affaire pour la célèbre maison d’enchères située au bas de l’avenue des Champs Elysées, à deux pas de l’avenue Montaigne. « 84 % des lots ont été vendus pour un total de 1 916 250 €, soit + 40 % par rapport à 2014.» précise le communiqué de presse.

Les 200 pièces à vendre relevaient du graffiti historique avec des créations réalisées par des graffeurs New yorkais des années 70/80. Ce fut le cas de Dark continent of kings, une œuvre de Dondi White. Elle a pulvérisé son estimation pour atteindre 101 000 € «un record mondial pour une œuvre de l’artiste aux enchères. » selon la communication d’Artcurial.Capture d’écran 2015-02-08 à 16.49.13

Les nouvelles scènes urbaines étaient aussi présentes avec une sélection d’œuvres des artistes français et internationaux tels que JR, Shepard Fairey, DRAN ou Conor Harrington pour Tardis of Delight, vendu à 72 500 € et quadruplant ainsi son estimation.

Enfin, une Renault R5 customisée par JonOne dans le cadre du projet « Street Art by Perrier », a été vendue au profit de la Fondation Abbé Pierre pour 14 000 €.

L’ensemble de ces chiffres peut donner le tournis. Mais beaucoup d’oeuvres n’ont pas atteint ces sommets. Cette vente est devenue un rendez vous incontournable dans le milieu de l’art urbain contemporain.

Capture d’écran 2015-02-08 à 21.04.56

Tardis of Delight de Conor Harrington, vendu à 72 500 €.

« Nous suivons une centaine d’artistes. » explique Arnaud Oliveux, directeur du département Urban Art d’Artcurial. Depuis 2008, cette « maison » contribue à faire la côte des artistes d’art urbain. « Nous sommes des découvreurs d’artistes, qui grâce à la vente aux enchères trouveront une place dans une galerie. Il y a une vraie demande de nouveaux collectionneurs qui aiment cette énergie incroyable. » précise le commissaire priseur qui maniait le marteau, avec enthousiasme, lors de cette dernière vente.

FWT Homepage Translator

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s