La tentation du téléphérique

Le premier téléphérique urbain sera mis en service, entre Créteil et Villeneuve Saint Georges, en 2018. Un moyen de transport innovant aux multiples qualités.

DSCF8785

Emirates Air Line, le téléphérique de Londres

Et si l’avenir des transports était dans les airs ? Le bon vieux télécabine montagnard a désormais une version urbaine qui verra le jour, en Ile de France, en 2018. Une première pour la région, à l’image de téléphériques déjà existants dont le plus célèbre est à Rio. Ce métro câble, au doux nom de Téléval, va relier Créteil à Villeneuve Saint Georges, dans le Val de Marne. Et les promoteurs* de ce moyen de transport innovant ne tarissent pas d’éloges sur ses vertus. Il est économique), mais aussi écologique car propulsé à l’énergie électrique solaire, silencieux, sure et rapide. Il survole des secteurs urbains dont les routes sont embouteillées et certains quartiers enclavés.

C’est le cas des communes qui vont être desservis par le Téléval : Créteil, Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges. « D’ici peu, elles accueilleront plus de 10 000 nouveaux habitants et près de 2 000 emplois supplémentaires. Aujourd’hui, elles pâtissent d’une saturation routière qui affecte le réseau de bus et engendre d’importantes nuisances environnementales. » explique-t-on au Conseil Général du Val de Marne. Pour les futurs voyageurs des airs, le gain de temps moyen est estimé à 30 minutes par jour.

DSCF8782

Emirates Air Line, vue du téléphérique de Londres

Questions
Mais ce moyen de transport novateur n’est pas sans soulever des questions sur son intégration en ville. Le flot continu des cabines ne va-t-il pas engendrer des nuisances notamment visuelles ? Les promoteurs insistent sur le traitement architectural des stations. Les pilonnes et les cabines seront conçues pour ce milieu urbain. « Il n’y aura pas de copier-coller avec un téléphérique de montagne. L’harmonie est ici recherchée » assure-t-on au Conseil Général.

Cela sera d’autant plus facile pour le Téléval, qui survole aucune zone d’habitation. Alors le transport par câbles serait-il une alternative sérieuse à la route et au métro ? Pour Denis Funtes expert ville et transport** « C’est une réponse précise à des besoins locaux, qui complète l’existant, permettent de franchir les autoroutes, des fleuves à moindre coût. »

*Les promoteurs sont le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) et le conseil général du Val de Marne
** Interview dans le Moniteur du 18 octobre 2013

Station-Bois-Matar-Televal-Esquisse-Credit-Conseil-General-Val-de-Marne

Perspective du futur Téléval

  • Quelques chiffres
    Son coût ? 30 md’€ au lieu de 83 md’€ pour le prolongement d’une ligne de métro.
    Quelle longueur ?  4,5 km avec quatre ou cinq stations
    Nombres d’habitants concernés ? 160 000 habitants
    Nombres de voyageurs ? 130 000 par jour, une cabine toutes les minutes en heure de pointe.
  • Et dans le reste de la France ? La loi du 3 Août 2009 a identifié le transport par câbles comme un moyen efficace de lutter contre les gaz à effet de serre. Sur les huit projets sont en cours en France, Brest et Toulouse sont les plus avancés (2015). Les autres villes sont Aix en Provence, Marseille,  Boulogne sur Mer, Orléans, Beauvais et Toulon

FWT Homepage Translator

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s