Urban art in Melbourne

 

Melbourne en Australie est une des villes les plus actives en matière d’art urbain. Petite rétrospective non exhaustive.
Melbourne, Australia is one of the most active cities in urban art, in the world. Small and no exhaustive retrospective.

 

 

Amis des arts de la rue, il est une ville qui vous fera perdre la tête, enfin au minimum la lever pour admirer toutes les œuvres qui remplissent ses murs. Melbourne en Australie est une musée à ciel ouvert. L’offre est foisonnante.

Hosier Lane, une ruelle entre deux avenues du centre ville, est un lieu presque mythique.

Les plus grands noms du graffiti ou du street art y ont réalisé des œuvres, tels que Space invader, ou Bansky. Mais cela est loin d’être exhaustif plus de 150 artistes ont travaillé dans cette petite artère. Les murs sont mis à disposition du public, australien ou non, pour six mois, par la mairie qui soutient la culture urbaine, mais combat le « tag illégal».

A Hosier Lane touristes, apprentis graffeurs ou artistes plus confirmés se côtoient et le résultat est impressionnant.

Plus au Nord, l’art urbain a aussi droit de cité dans d’autres quartiers, ceux de Collingwood ou Fitzroy par exemple. Keith Haring y réalisa un mur dans les années 80, toujours visible aujourd’hui. Ici les artistes sont payés par les propriétaires des murs, pour réaliser leurs œuvres qui sont aussi souvent collectives et internationales. L’essence même de l’art urbain.

In English

Friends of urban art, Melbourne, Australia is an open-air museum. The offer is huge.Hosier Lane, between two avenues in downtown, is an almost mythical place.

The biggest names in graffiti and street art have created works such as Space invader, or Bansky. More than 150 artists have worked in this lane. Walls are made available to the public, Australian or not, for six months, by the town hall that supports the urban culture, but fights the « illegal tag ».

Further to the North, urban art also has a place in other neighborhoods, such as Collingwood or Fitzroy. Keith Haring made a wall, always visible, in the 80s. Here the artists are paid by the owners of the walls, to realize their works which are also often collective and international. The very essence of urban art.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s