Urban art in the head

 

Une tête dessinée à la craie, a envahi les rues de Paris. C’est l’oeuvre de Matt_tieu, jeune artiste qui arpente les rues de la capitale une craie à la main. Rencontre.
Strange head in chalk in the streets of Paris. It is the work of Matt_tieu young artist who walks the streets chalk in hand. Meeting.

De drôles de visages ont envahi Paris. Une tête ronde, masculine, dessinée à la craie.

« Je dessine le même visage, avec des positions ou des traits différents à chaque fois. J’aime donner à cette tête proéminente, un air sage et apaisé. » explique Matt_tieu , jeune artiste.

Tel un automate, « presque les yeux fermés » Matt_tieu réalise le nez, la bouche puis les sourcils… Et peu à peu, se dessinent ces créations, qui lui ont été inspirées par son père passionné d’art khmer avec « ses grosses têtes sculptées aux petits fermés et à la bouche souriante. »

Un tableau noir

Originaire de Nancy et installé depuis un an à Paris, le jeune homme, qui travaille dans une banque, a eu envie d’intervenir dans les rues juste après les attentats du 13 novembre 2015. « J’ai commencé à dessiner à la craie le logo créé par Jean Julien. Puis très vite, j’ai fait les visages sur des ardoises de café puis sur les murs. » explique-t-il.

Admirateur de Jordane Saget, avec qui il fait parfois des collaborations, il considère aussi les murs parisiens comme un vaste tableau noir.

Le choix des surfaces n’est pas une simple affaire. « Si le mur est trop rugueux, le trait n’est pas net, s’il est trop lisse, la craie n’adhère pas non plus. » précise Matt_tieu, qui se ballade toujours avec trois boites de craies sur lui. Souvent, le lieu s’impose de lui même. Le jeune homme dessine ses créatures pendant le jour et apprécie les rencontres et l’accueil des parisiens qu’il juge particulièrement réceptifs à l’art urbain.

Des oeuvres pour la rue

La craie est la star de l’art urbain éphémère. « Ça me plait que mon œuvre n’ait pas vocation à durer, ne soit pas approprié par quelques uns mais juste laissé à la rue et à ses habitants. » dit-il. Son travail est aussi diffusé sur le web, via les réseaux sociaux et en particulier Instagram où il poste lui même ses photos, répond aux nombreux commentaires.

In english

Funny faces invaded Paris. A round male head, drawn in chalk.

« I draw the same face, with positions or different features each time. I like to give this prominent head, an air bore and appeased.  » Says Matt_tieu young artist.

Like an automaton, « almost blindly » Matt_tieu realizes the nose, mouth and eyebrows … And gradually emerges these creations, which was inspired by his father Khmer art lover with  » his big heads carved small closed and smiling mouth. « 

A blackboard

A native of Nancy and installed last year in Paris, the young man who works in a bank, wanted to be in the streets just after the Paris attacks « I started drawing with chalk on logo created by Jean Julien. Then very quickly, I made faces on coffee and later on the walls.  » He explains.

He considers the Parisian walls as a huge blackboard.

The choice of surfaces is not a simple matter. « If the wall is too rough, the line is not clear, if it is too smooth, chalk does not adhere either. « Says Matt_tieu, who always walk with three boxes of chalk on it. Often the place is required of himself. The young man draws his creatures during the day and enjoy the meetings and hospitality of Paris as it considers particularly receptive to urban art.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s