Street Art and colors

 

Vincent de Mestral met de la couleur dans la ville. Artiste urbain, très actif, il a récemment produit des fresques avec les résidents d’un centre pour migrants à Paris.
Vincent de Mestral adds colors into the city. Urban artist, very active, he recently produced frescoes with residents of a migrant’s center in Paris.

De la couleur dans la ville, Vincent de Mestral ne se lasse pas d’en mettre partout où il passe. Le jeune homme, d’origine lyonnaise, peint sur les murs de drôles de créatures aux tons acidulés, de préférence. Boulimique de projets, il peint seul ou avec le collectif Ready Made France, des vitrines, des façades, des rideaux, décore des boutiques, participe à des performances live ou des installations…

Ebéniste, sculpteur sur bois de formation, il aime utiliser ce matériau pour ces créations comme lors de sa collaboration avec l’artiste Le Diamantaire. Huit sculptures de bois et de verre de récupération ont mis un peu de relief et de couleur dans les rues de Paris, en 2014. 

Fresque et volume

Vincent a dernièrement investi l’ancien lycée Jean Quarré, dans le 19ème arrondissement, désormais centre d’accueil pour migrants, géré par l’association Emmaüs Solidarité. 

Les enfants mais aussi les adultes du centre, situé Place des Fêtes, ont peint deux fresques aux formes symboliques : une forêt aux traits noirs très graphiques mais aussi des feuilles, des bûches, des pas, des oiseaux, un coeur. «  Je voulais jouer avec le côté fresque et le volume. J’ai fait les contours et les habitants du centre ont mis la couleur. Les gens étaient ouverts et avaient envie d’apprendre. » explique Vincent.

Le résultat dans cet environnement de béton est plutôt réussi. Au rez-de-chaussée de l’immeuble, il y a maintenant des formes, des couleurs et une forêt imaginaire, source d’évasion pour ces personnes venues du Soudan, de l’Érythrée, de Somalie ou de l’Afghanistan, en attente de leur statut de demandeur d’asile.

In english

Of color in the city, Vincent de Mestral never tires of put wherever he goes. The young man, from Lyon, painted on the walls of funny creatures with acid tones. Bulimic projects, he paints alone or with the collective Ready Made France, shop windows, facades, curtains, decorating shops, participate in live performances..

Cabinetmaker, wood carver training, he likes to use this material to such creations as in his collaboration with the artist Le Diamantaire. Eight wooden sculptures and recovery of glass have a little relief and color in the streets of Paris in 2014. 

Fresco and volume

Vincent recently taken over the former high school Jean Quarré, in the 19th district, now a reception center for migrants, managed by the Emmaus Solidarity Association.

Children but also adults from the center, painted two murals to symbolic forms: a forest with black lines very graphic but also leaves, logs, footsteps, birds, a heart. « I wanted to play with the mural side and volume. I made the outlines and the residents of the center have color. People were open and glad to learn. «  says Vincent.

The result in this concrete environment is rather successful. On the ground floor of the building, there are now shapes, volumes, colors and an imaginary forest, source of escape for these people from Sudan, Eritrea, Somalia or Afghanistan.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s